Herbiers

Bien caché parmi les touffes d'algues et les posidonies voici l'hippocampe à long bec (Hippocampus ramulosus.)

Son corps est muni de plaques osseuses et se termine par une longue queue transformée en organe préhensile. Il ne possède pas de nageoire pelvienne ni caudale, par contre les nageoires pectorales sont situées juste derrière la tête.
Cette dernière se prolonge par une bouche assez longue en forme de trompette. Elle ressemble vraiment à celle d'un cheval. Malgré sa forme, c'est bien un poisson

Ses déplacements sont très lents. La queue enroulée contre le ventre il n'utilise que sa nageoire dorsale pour se déplacer. Sa couleur est variable. Elle va du vert au brun, parfois jaune. Elle est souvent constellée de points blancs.

 

Hippocampus ramulosus

 

Il existe une autre espèce en Méditerranée qui fréquente les fonds sableux (H. guttulatus.) Notre ami, l'hippocampe à long bec est facilement identifiable. Il possède des excroissances ressemblant à une 'crinière' qui va du niveau des yeux à la région dorsale. Il se distingue aussi de son compère par une parade nuptiale et un accouplement qui suit un rituel très spécifique.

Lors de l'accouplement, les deux partenaires s'enlacent avec leur queue. Ainsi lovés l'un contre l'autre, ils remontent vers la surface comme s'ils cherchaient à atteindre les étoiles ou le septième ciel... La femelle donne alors ses oeufs au mâle qui les conservera dans sa poche ventrale. Ils s'y développeront en toute sécurité pendant environ 5 semaines.
"Il" accouchera en expulsant des alvins déjà bien formés (environ 15mm.)

 

La vie nous fait parfois de beaux cadeaux. C'est souvent quand l'on s'y attend le moins que l'on fait les plus extraordinaires rencontres. Rencontres, d'ailleurs parfois éphémères, qui ont le pouvoir de laisser des souvenirs impérissables.

Si cela vous arrive, n'hésitez pas! Ne continuez pas votre chemin! Quelque soit le milieu, le lieu, la nature de la rencontre suspendez le temps et... savourez!