Plongées de nuit

Je quitte mes compagnons pour m'enfoncer seul dans les posidonies. Mon phare me permet de bien distinguer les animaux à l'intérieur de enchevêtrement des herbiers. Idéal pour trouver des hippocampes ou des syngnathes.

Je n'aurais pas du être là, loin des autres palanquées. Mais, pour pouvoir trouver une certaine vie, il faut aller la chercher là où elle se trouve. Et, ce n'est pas en parcourant les chemins balisés que cela est possible.

Une lueur rouge attire alors mon regard. J'écarte doucement les posidonies. Et c'est là qu'apparaît un petit serpent de mer.

 

syngnathe

 

D'un rouge éclatant, il tranche avec le vert de l'herbier.