Mare nostrum

Les crustacés

 

Bernard-l'ermite - Clibanarius erythropus

Espèce commune des fonds rocheux. Ils sont dépourvus de carapaces. Et, ils protègent leurs abdomens mous en s'introduisant dans des coquilles de gastéropodes morts et parfois de bivalves. Pour chercher une coquille adaptée à leurs dimensions, les pagures ne procèdent pas par essais hasardeux mais ont un comportement intelligent.

Bernard-l'ermiteEZE
pointe Mala
Bernard-l'ermiteVILLEFRANCHE
La Gavinette
Bernard-l'ermiteVILLEFRANCHE
Passable

 

Grand bernard-l'ermite - (Eupagurus, Pagurus) arrosor

C'est le plus grand des Pagures de Méditerranée. On le trouve dans les 100 premiers mètres. Sa coloration est rouge orangé. Il vit parfois en parfaite symbiose avec certaines anémones fixées sur la coquille.

Grand bernard-l'ermiteFERRAT
Pte Causinière
Grand bernard-l'ermiteVILLEFRANCHE
Tombant Madame
Grand bernard-l'ermiteVILLEFRANCHE
Grande Baie

 

Langouste - Palinurus vulgaris

Espèce vivant entre la surface et une centaine de mètres. Les langoustes se rencontrent surtout entre 20 et trente mètres. En hiver elles migrent vers les zones plus profondes. Elles peuvent atteindre 50 cm.

LangousteNICE
Cap de Nice
LangousteNICE
Cap de Nice
LangousteCAVALAIRE
Espingole

LangousteVILLEFRANCHE
Tombant Madame
LangousteVILLEFRANCHE
Grande Baie

 

Crevette nettoyeuse - Stenopus spinosus

Cette crevette est assez commune. On la rencontre dans les failles et les grottes.

Crevette nettoyeuseVILLEFRANCHE
pointe pilone

 

Crevette cavernicole - Parapandalus narval

Très belle crevette vivant normalement à plus d'une une centaine de mètres. On la rencontre toutefois dans les grottes où la nuit. Parfois elle forme des groupes de plusieurs milliers d'individus.

Crevette cavernicoleNICE
Cap de Nice

 

Galathée bigarrée - Galathea strigosa

D'un beau rouge rayé de bleu, on la rencontre sous les pierres et les rochers jusqu'à 40m. Elle possède un petit rostre pointu et de longue pinces épineuses. Elle doit son nom à une nymphe de la mythologie grecque: Galatea.

Galathée bigarréeVILLEFRANCHE
Tombant du Lido

 

Araignée des anémones - Inachus phalangium

C'est un petit crabe (nommé à tort araignée!) que l'on rencontre dans trois anémones vertes sur quatre. Il atteint au maximum 35 mm et se rencontre dès la surface. Il doit son nom commun à sa ressemblance avec une araignée.

Araignée des anémonesNICE
Cap de Nice
Araignée des anémonesNICE
Cap de Nice

 

Grande araignée de mer - Maja squinado

Peut atteindre 25 cm. Sa carapace est hérissée de pointe. Se rencontre dès le printemps près de la surface, le reste de l'année en profondeur.

Grande araignée de merVILLEFRANCHE
Grotte à corail
Grande araignée de merVILLEFRANCHE
Tombant à André

 

Crabe pileux - Pilumnus ...

Il existe 4 espèces du même genre en Méditerranée dont l'identification sur photographie est impossible. Il a une coloration brune tirant sur le rouge. Ses pattes sont striées et les pinces brun foncé. Il vit dans les trous et les failles à toutes profondeurs. Se nourrit de petits animaux et de végétaux. Il recherche sa nourriture à la tombée de la nuit.

Crabe pileuxNICE
Cap de Nice

 

La dromie velue - Dromia personata

La dromie (Dromia personata) a un corpsright bombé avec une carapace plus large que longue. Elle peut atteindre une largeur de 9cm et une longueur de 7 cm. (non, les chiffres ne sont pas inversés). D'une coloration brune, son corpsright et ses pattes sont entièrement recouverts d'un duvet. A l'exception, comme on peut le voir sur ces photos, les doigts des pinces sont de couleur rose.
C'est une espèce commune à toute la Méditerranée. On la rencontre sur les fonds de roches, les graviers et les grottes, entre la surface et semble-t-il 100 mètres de profondeurs. Elle utilise très fréquemment des éponges ou des tuniciers pour se camoufler. Elle les découpe avec ses pinces ou bien les arrache des rochers. Ensuite elle les maintient sur son dos grâce à ses pattes postérieures. Les spongiaires ou les tuniciers continuent ainsi leur croissance. Ses prédateurs, comme le poulpe, ne voient eux que l'éponge derrière lequel elle est dissimulée.

Dromia personataVILLEFRANCHE
Grotte du lido
Dromia personataVILLEFRANCHE
Grotte du lido

 

Petite cigale de mer - Scyllarus arctus

Vit sur les fonds rocheux et dans les posidonies entre la surface et 50 m. Elle atteind une quinzaine de cm.

Petite cigale de merVILLEFRANCHE
Tombant à André

 

Araignée rouge - Lissa chiragra

Atteint 4cm. Elle Vit sur des fonds de 30 à 80m. Elle a une coloration rouge.

Araignée rougeVILLEFRANCHE
Grande Baie

 

gonfaron - Pagurus prideaux

Le gonfaron (ermite de Prideaux) est un pagure qui mesure jusqu’à 6 cm. On le rencontre dès 10 m de profondeur, sur les sols meubles et, un peu partout en Méditerranée. Le gonfaron établie une symbiose avec l’actinie Adamsia palliata. Contrairement aux autres pagures, la symbiose est ici beaucoup plus étroite. L’Adamsia possède des tentacules blanches. Sa base brune est parsemée de taches de couleurs roses à violettes. Dérangée (voir photo ci-dessous), elle lance des filaments violacés munis de cellules urticantes. Toujours solitaire, elle se fixe sur les carapaces habitées par les gonfarons. En fait, Elle se positionne de manière à ce que ses tentacules soient à la base de la coquille, le plus proche possible de l’orifice buccal du crustacé. Avantage pour elle : mobilité et bien sur alimentation. A mesure que le crustacé grandit, l’anémone sécrète une substance qui durcit et encercle complètement la coquille. En s’adaptant ainsi à la croissance du crustacé, l’anémone lui épargne la nécessité de renouveler son logis. Autre avantage pour le gonfaron, la protection que lui offre les tentacules de l’anémone. ...

gonfaronVILLEFRANCHE
Tombant madame
gonfaronFERRAT
Shéhérazade
gonfaronVILLEFRANCHE
Tombant madame

gonfaronFERRAT
Saint Hospice

 

Homard - Homarus gammarus

le homard est un chasseur nocturne qui loge dans des galeries qu’il creuse d’ailleurs souvent lui même. Il se nourri de vers, de petits crustacés, de cadavres en décomposition et de bivalves. Il se sert de ses pinces pour broyer les coquillages. La première paire de pattes possède d’énormes pinces de tailles inégales. Leur longueur est environ égale à celle du corpsright. Les 4 autres paires ont soit des pinces plus petites soit des griffes. La plus grosse des pinces lui sert à broyer ses proies, l’autre à les saisir. Sa coloration est gris bleu. Les pinces elles, tirent sur le jaune-orange et les antennes sont rouges...

HomardFERRAT
Shéhérazade
HomardFERRAT
Shéhérazade

 

Crustacés planctoniques - ? ?

vraisemblablement des Gammares.

GammaresFERRAT
Sec à Merlots
GammaresFERRAT
Sec à Merlots