Molidae (Moles, poissons-lune)

 

Poisson-lune - Mola mola

Espèce démersale et épipélagique, jusqu’à 360 m de profondeur. D'une taille commune allant de 50 cm à 100 cm, il peut atteindre les 3 mètres. Il remonte souvent à la surface, visiblement pour se reposer, voir se prélasser au soleil (D’où son nom en anglais d'"Ocean Sunfish" qui signifie poisson soleil).
Sa nageoire caudale est très réduite. Mais ayant une nageoire dorsale bien développée, lorsqu'il est en surface, il peut alors être une source de confusion pour les estivants. On ne compte plus les "fausses" alertes au requin.
C'est un poisson qui a une peau fragile. Sans protection, il est sujet aux parasites. Il est donc souvent obligé de demander à de petits labres de lui nettoyer la peau. Le poisson-lune se nourrit principalement de méduses, salpes etc. Bien qu'il soit comestible, sa consommation est interdite dans l’Union Européenne.

 

Poisson lune
Mola mola Mola mola
Poisson lune

 

 

Moronidae (Bars)

 

Bar - Dicentrarchus labrax

De 40 à 80 cm. Il vit en petit groupes le long des côtes. On les rencontre le plus souvent près de la surface.

 

Dicentrarchus labrax

 

 

Mulidae (Rougets, Barbets)

 

rouget de roches - Mullus surmuletus

Le Rouget de roches ou "surmulet". Il peut atteindre 40 cm. Sa première nageoire dorsale possède des points ou des bandes colorées (souvent sombres). Au niveau inférieur de ses flancs, on peut distinguer trois bandes jaunes longitudinales.
Les rougets vivent principalement sur les fonds sableux ou vaseux. Ils sont présents de la surface jusqu'à très grande profondeur. Leur mâchoire inférieure comporte deux barbillons. Ces derniers leur servent à repérer les animaux enfouis dont ils vont se nourrir. Ils vont ensuite remuer le sable afin de déterrer et capturer des petits vers, des crustacés et des mollusques qui vont leur servir de repas. Ce manège attire d'ailleurs d’autres prédateurs qui vont en profiter et faire office de pique assiettes.
La coloration des rougets est très variable. Allant du brun au rouge, elle dépend en fait de plusieurs facteurs comme l'âge de l'individu, la profondeur et même la saison. On raconte d'ailleurs que durant leurs festins, les romains amusaient leurs invités avec les changements de couleurs des rougets.

 

Mullus surmuletus
Mullus surmuletus Mullus surmuletus

 

 

Muraenidae (Murènes)

 

Murène - Muraena helena

Se rencontre dans les trous sur les fonds rocheux. Elle a une mauvaise vue et se fie à son odorat. Elle chasse surtout la nuit.

 

Muraena helena Muraena helena
Muraena helena PMuraena helena
Muraena helena
Muraena helena

 

 

Pomacentridae (Castagnoles)

 

Petite castagnole - Chromis chromis

Peut atteindre 15 cm. Fonds rocheux entre 10 et 25m. De couleur brune. Par contre les jeunes sont d'un bleu luminescent et se cachent à faible profondeur dans des anfractuosités. C'est aussi le poisson que les plongeurs rencontrent le plus souvent en Méditerranée.

 

Chromis chromis castagnole
Chromis chromis Castagnoles

 

 

Sciaenidae (Corbs, Courbines, Maigres, Ombrines)

 

Corb - Sciaena umbra

C'est un poisson essentiellement nocturne qui n’évolue que la nuit pour chasser. Le jour il est souvent immobile à proximités de son repaire (grottes, éboulis, crevasses). C'est un comportement qui en a fait la proie des chasseurs d'autant plus que sa chair est excellente. C'est une espèce littorale présente dans les eaux côtières peu profondes, qui habite des anfractuosités sur des fonds de nature très diverse (prairies de posidonies, fonds sableux mais surtout fonds rocheux). Il peut aussi pénétrer dans les estuaires, en particulier pendant la phase juvénile.

Le Corb peut atteindre 50 cm. C'est un poisson d'une taille modérée, à corps trapu, avec un dos fortement arqué. Ce dernier est de couleur brun avec des reflets dorés ou métalliques. Son ventre est blanc argenté. La nageoire dorsale est double. La partie postérieure (1 épine et 23-26 rayons mous) est deux fois supérieure à l'antérieure (10-11 épines). Les nageoires dorsale et caudale sont d'un ton jaune, bordées de noir. Les nageoires pelviennes et annales sont elles d'un noir de jais avec un rayon antérieure d'un blanc vif. Son menton ne possède pas de barbillon. Sa bouche est petite et positionnée en dessous, ce qui est typique des poissons se nourrissant sur le fond. Son menu est constitué de petits poissons, de crustacés, de mollusques, de vers et aussi d'algues.

La saison du frai va de mars à août. Durant cette période le mâle peut emmètre des grognements en actionnant certains muscles de sa vessie natatoire. ces muscles tambou-rineurs, qui permettent la production de sons, sont généralement développés seulement chez les mâles.

 

Sciaena umbra Corb
Sciaena umbra Corb

 

 

Scorpaenidae (Rascasses)

 

Petite Rascasse - Scorpaena porcus

Petite rascasse vivant sur les fonds rocheux et sableux. Peut atteindre 30cm. Eaux peu profondes. Sa couleur est plus souvent brune bien que les spécimens rouges ne soient pas rares. Les épines de la dorsale sont venimeuses.

 

Scorpaena porcus Scorpaena porcus

 

Rascasse Pustuleuse - Scorpaena notata

Petite rascasse souvent confondue avec l'espèce précédente. Se rencontre en générale près des caps. Peut atteindre 18cm. Eaux peu profondes et jusqu'à 700 mètres. Elle ne possède pratiquement pas de tentacules supra-oculaires, sa mâchoire inférieure est dépourvu de lambeaux de peau. Elle se reconnaît à la tache noire qui orne sa nageoire dorsale.

 

Scorpaena notata

 

Chapon - Scorpaena scrofa

Peut atteindre 50 cm. Elle vit seule, sur des fonds de roches, jusqu'à 300m de profondeur. On la voit rarement nager. Elle reste à l'affût bien camouflée sur le fond. Lorsqu'elle se sent menacée, la rascasse rouge hérisse ses nageoires. Il faut alors se méfier car certains rayons de ses nageoires contiennent des glandes à venin. C'est un moyen de défense passif. La rascasse ne se comporte jamais de façon agressive. Mais faites quand même attention à ne pas la toucher. Elle a pour autre surnom le "scorpion de mer" et sa piqûre provoque une douleur forte et durable. Elle se nourrit de crabes ,de vers, et de poissons. La rascasse rouge est considérée comme étant l'un des meilleur poisson à manger. Elle doit obligatoirement figurer dans la fameuse bouillabaisse.

 

Scorpaena scrofa Scorpaena scrofa
Scorpaena scrofa Scorpaena scrofa

 

rascasses jaunes - ..

Sachant que les rascasses muent (Et oui comme les serpents), il est vraisemblable que l'on a affaire à un animal en train de muer. Cela expliquerait la coloration mais c'est à confirmer. Mais qu'elle espèce est-ce? Je pense que cela dépend. Sur une des photo ci-dessous, Il semblerait, que sa mâchoire inférieure soit pourvue de lambeaux de peaux. De plus, elle possède un tentacule supra-oculaire. Je pencherais donc dans ce cas uniquement pour un chapon (Scorpaena scrofa).

 

rascasses jaunes rascasses jaunes