Poisson frais

Le gorgonocéphale

 

Voici un animal assez extraordinaire que vous avez peu de chance de voir. Premièrement, parce qu'il est photophobe (Il n'aime pas du tout la lumière) et deuxièmement parce qu'il ne se rencontre généralement qu'entre 50 m et 800 m de profondeur.

Pourtant durant les mois d'automne 2020, j'en ai rencontré souvent, très souvent même. Et à ma grande surprise, même à partir d'une trentaine de mètres de profondeur. Il faut dire que la météo de l'automne passé s'y prêtait peut-être. Temps sombre et pluvieux, mer bien chargée en particules. J'ai eu parfois eu l'impression de faire des "plongées de nuit" en plein jour.

gorgonocéphale

 

Le gorgonocéphale (Atrospartus mediterraneus) appartient à la classe des Ophiurides. Il a la forme d'un corps étoilé d’où partent dix bras qui sont fortement ramifiés. Le diamètre du corps est de l'ordre de 5 à 8 cm. La longueur des bras peut atteindre 20 cm. Si bien que l'animal entièrement déployé peut avoir un diamètre de 50 cm. C'est à ce moment que l'on peut le voir dans toute sa splendeur.

Mais hélas pour nous plongeur, cela ne dure pas longtemps. Il craint la lumière. Dès qu'il est éclairé, il se replie en commençant par ses extrémités. Ses bras se retrouvent alors complètement enchevêtrés, enroulés sur eux mèmes dans tous les sens, lui donnant l'aspect d'un buisson gris-brun.

Atrospartus mediterraneus

 

On le rencontre surtout accroché aux gorgones. Ce qui m'amène naturellement à l'origine de son nom commun.

Gorgonocéphale se traduit par "Tête de gorgone". Quand il est replié, il forme une pelote, souvent grise, qui lui donne alors un aspect de circonvolution cérébrale. Comme c'est dans cet état qu'on le voit en général, j'ai pensé au début qu'il fallait prendre le nom au premier degré: Un cerveau (une tête) sur une gorgone ... Mais c'est plus compliqué que cela. Il est plus que vraisemblable que ce soit une référence à la mythologie grecque. En effet sa forme lui donne l'aspect d'une chevelure vivante exactement comme les cheveux de Méduse qui sont des serpents (Méduse étant encore appelée "la Gorgone" ). D’où ce nom de "Tête de gorgone"

Pour le nom latin Atrospartus mediterraneus, c'est plus simple mais il se base aussi sur son aspect: Astro = Etoile, Spartus = Jonc

gorgonocéphale

 

Pour son alimentation le gorgonocéphale pêche. En effet, il déploie l'ensemble de ses bras au milieu du courant pour attraper de petits animaux planctoniques et autres particules organiques (Comme le ferait un filet). Et c'est une des raisons pour lesquelles on le trouve souvent accroché sur les gorgones. Ces dernières étant positionnées perpendiculairement au courant sont un support idéal.

 

Atrospartus mediterraneus

 

Comme la majorité des échinodermes, la reproduction est sexuée (donc sexes séparés). La fécondation est externe (Les gamètes libérées dans l'eau puis viennent par la suite se fixer au sol)

 

 

 

 

Dernières mises à jour

Comme tu as de grand yeux ...

Les Bogues (Boops boops) se rencontrent généralement en groupes et forment souvent des bancs argentés. De loin, elles sont d'ailleurs souvent confondu avec les sardines ou les anchois ...

... et de grandes dents

Parmi les représentants de la famille des Sparidae je vous ai présenté, ces derniers mois, les sars, les saupes, les oblades et les bogues. Avant de passer le mois prochain à tout autre chose voici un dernier membre de cette famille: le Denté (Dentex dentex) encore appelé Denti ...

Les échinodermes

Ils représentent tout un monde, très vaste et très riche, qui ne comporte pas loin de 6000 espèces. Ce sont des animaux exclusivement marins. En Méditerranée il existe 5 classes d'échinodermes: Les crinoïdes (comatules), les Astérides (Étoiles de mer), les Ophiurides (Ophiures), les Echinidés (Oursins) et les Holothurides (Concombres de mer)...

Archives

Voir la liste complète des anciennes mises à jour...