Poisson frais

Mois précédent
Mois suivant

Février 2002

Durant le mois dernier, j'ai rencontré beaucoup de petites murènes alors que l'année passée c'était plutôt les araignées de mer qui accompagnaient mes plongées.
Avec leurs armures dont les flancs sont armés de multiples épines de grandes tailles, elles font aussi partie de nos chevaliers méditerranéens.
Elles ont de longs poils qui recouvrent la carapace. Ils retiennent les débris d'algues et d'éponges que dépose l'araignée pour parfaire son camouflage. 

 

 

On ne les observe qu'en profondeur, pourtant dès l'arrivée du printemps, au moment de la reproduction, il n'est pas rare de les rencontrer proche de la surface (En général une femelle et son groupe de prétendants !).

 

Elles peuvent atteindre 15 cm mais il existe une autre espèce bien plus petite. (A ne pas confondre avec celle qu'ont au plafond certains plongeurs recherchant avidement la narcose!)


Les petites araignées se rencontrent dans les premiers mètres. Du fait que leur carapace soit recouverte d'algues, elles sont difficiles à voir et pas du tout photogéniques.