Poisson frais

Mois précédent
Mois suivant

Avril 2002

Non, ce soir là je n'étais pas sujet à la narcose. La nuit était noire et j'étais par 40 mètres de fond. A mes cotés, coincé au milieu des mailles d'un filet, il me regardait avec détresse. Son oeil sombre pénétrant peu à peu mon esprit. 

 

 

- Aide-moi, retentie une voix... Aide moi... Ne me laisse pas comme cela... délivre-moi. 

- Tu appartiens déjà au pécheur qui vient de t'attraper. Je ne peux rien pour toi. 

- Hareng Saur ! Voilà mon avenir ! Mais tu ne comprends pas... Regarde... Regarde les crabes... Ils ont commencé à déchirer mes entrailles... Je ne sens déjà plus mon corpsright. 

 

 

- A chacun son destin ! C'est la dure loi de la nature ! 

- La lumière c'est la vie, c'est l'avenir... Toi, tu vas la retrouver dès demain. Pour moi, c'est fini... Mais je ne partirai qu'après une longue nuit d'agonie... abrège la ... pour de beau. 

Illuminant tout l'espace environnant, mon flash venait de se déclencher. Tout me semblait presque irréel. Ma photo faite je continuais mon chemin.

- Et non ! ... Attends... Reviens... Retourne toi et essaye de lire ta conscience. Ne pars pas... Attends... Attends... Non...