Poisson frais

Mois précédent
Mois suivant

Mars 2004

 Cela s'est passé il y a quelques mois. je me laissais dériver en surface afin de photographier du plancton. Un animal étrange me frôla. On aurait dit un gros hippocampe gélatineux pourvu d'une longue queue. J'eus à peine le temps de faire deux photos, que le courant le fit disparaître dans le bleu. Je venais de croiser un ver éléphant de mer. 

 

 

 

 

  C'était en fait un mollusque du genre Pterotrachea. Ces mollusques ne possèdent plus de coquille et portent une grande nageoire arrondie. Ils possèdent des yeux et une bouche bien visible à travers un corps allongé et transparent. Sur les photos vous pourrez aussi remarquer le petit poisson qui a été capturé.  La partie gélatineuse fait une quinzaine de centimètres et est parsemée de petit points. 

Les femelles pondent en expulsant un long filament dans lequel sont encapsulés les oeufs.  Ce filament peut atteindre cinq fois la longueur de la femelle. 

 

 

 

 

J'ai modifié un peu le contraste de la dernière photo afin de faire ressortir les détails de l'animal. Je pense qu'il s'agit soit d'un Pterotrachea hippocampus, soit d'un P. coronata. Seul un spécialiste pourrait confirmer.

 

Je plonge depuis une trentaine d'années. Je me promène sous l'eau au moins une fois par quinzaine. Et pourtant, la Méditerranée continue à me surprendre et à m'émerveiller.
Remarquable par la complexité et la beauté de ses organismes, la vie marine est sans doute la plus fascinante de notre planète.