Poisson frais

Mois précédent
Mois suivant

Décembre 2006

Les poissons m'observaient. Il me semblait qu'ils murmuraient: Viens ... Viens nager avec nous ...
Dans un recoin de mon cerveau une alarme retentie ... Danger ... Danger

 

Rascasse

 

Je me rendais bien compte qu'ils ne s'adressaient pas à moi et qu'une partie de mon cerveau partait à la dérive.
Soixante cinq mètres. Ce n'était pas prévu. Surtout après cette nuit blanche. J'essaye tant bien que mal, de me concentrer.

Un banc de barracudas jaillit alors au beau milieu des Anthias. Ils se mettent à tourner autour de moi et puis partent en direction du Soleil. Le spectacle est magique.
Je me sens si bien. Qu'il est tentant de se laisser aller.
Dans ce monde sans pesanteur, on a l'impression de planer..
Danger ... Danger

 

Barracudas

 

Avec détermination, j'essaye alors de dissiper cette brume qui m'obscurcit petit à petit le cerveau. Mon compagnon, tout en se dirigeant vers des ombres, me demande si tout va bien.
Mais oui, comment cela pourrait il être autrement. Car, là, ces ombres ... Ce sont trois poissons lune, tous plus grands que moi. On s'en approche. C'est magnifique. Ils s'éloignent lentement de leur nage très caractéristique et partent vers les grands fonds.
Tiens, pourquoi ne pas les suivre?
L'obscurité envahit alors de nouveau mon cerveau. Un voile noir apparaît devant mes yeux.
Danger ... Danger.

 

Bars

 

Je secoue la tête. Tel un homme ivre, j'essaye de retrouver mes reperds.
Mais de nouveau défilèrent devant moi des anthias, une multitude de chinchards, de bars et de Carangues.... Et ,là, je me mis alors à voler au milieu des grands bancs argentés.

 

 

Au loin, au travers de mon oeil embrumé, je vois mon compagnon me faire signe de remonter. Pourquoi? On est bien ici!
Il insiste brutalement. Soudain la lumière se fit en moi. Je me suis laissé avoir. Même avec 30 ans d'expérience je n'ai pas pu empêcher l'arrivée de l'ivresse qui a emporté bon nombre d'entre nous.