Poisson frais

Mois précédent
Mois suivant

Janvier 2007

Il a fait très beau cet automne. Ce beau temps a été très propice à la plongée. De plus, ces derniers mois n’ont pas manqué de piquant.  Et oui, vagues après vagues, nous avons vu défiler un grand nombre de méduses. En voici deux exemples:

 

Cotylorhiza tuberculate

 

Voici, en premier, la méduse « œuf au plat ». Au mois de Novembre nous avons eu droit à des bancs de plusieurs centaines d’individus. Cette espèce est heureusement inoffensive pour l’homme. Comme vous le remarquerez sur ces photos, elle se tient souvent au voisinage de la surface

 

Cotylorhiza tuberculate

 

Elle peut atteindre 40 cm. Son ombrelle sert souvent d’abris à des alevins de poissons. 

 

 

En Décembre, une espèce, un peu plus gênante pour les nageurs est aussi venue fréquenter nos côtes en très grand nombre.

 

 

Nous avons eu droit à de très belles concentrations de pélagies. C’était à tel point que même nous, plongeurs, devions faire très attention. Cela en devenait un petit peu gênant. Il ne faut pas oublier que sa piqûre occasionne des brûlures très douloureuses. 

 

 

Quand il y a une telle concentration, il vaut mieux éviter de se baigner. Mais c’est vrai, qu’à cette époque de l’année, il n’y avait pas grand monde sur les plages.

 

Pelagia nocticula