Poisson frais

Mois précédent
Mois suivant

Décembre 2007

On m’a récemment dit qu’il n’est point besoin de scaphandre autonome pour voir des bancs de Saupes mais, que pour le reste, il s’avère vite indispensable. 

Cela est pourtant faux. En Méditerranée, une multitude de petits animaux vivent dans les premiers mètres. Muni d’un simple masque, avec un peu d’attention, vous pourrez observer bien autre chose que des poissons. 

Prenons un exemple. Regardons bien au fond des anfractuosités. Vous y distinguerez peu être de petits tentacules orangés. Difficile me direz vous de savoir ce que c’est. Allons donc un peu plus loin et soulevons une pierre. Il y a forte chance qu’un petit coquillage blanc, tente de s’échapper en nageant. 

C’est une lime et plus précisément une lime baîllante.

 

lime baillante

 

La lime baîllante possède une coquille blanche, un manteau et des tentacules d’un rouge orangé vif. Ces tentacules ne sont pas rétractiles. Elle vit dans les crevasses des roches, sous les pierres et parfois même à l'intérieur des pores des éponges.
On peut la rencontrer dans toute la Méditerranée depuis la surface jusqu’à une centaine de mètres.

Elle construit parfois, avec des graviers, des nids à l’intérieur desquels elle se loge. Ils lui servent de protection contre ses prédateurs ( principalement des poissons).
Si on la dérange, elle peut fuir en se déplaçant en pleine eau. Pour cela elle bat ses valves pour se propulser. 

Il existe, en Méditerranée, différentes espèces distinctes les unes des autres par la forme et la structure  des coquilles: outre la lime baîllante (Lima hians), je citerai La lime écailleuse (Lima lima)