Poisson frais

Mois précédent
Mois suivant

Souvenirs de vacances

Si vous êtes venus passer vos vacances sur la Côte d'Azur peut être en avez-vous profité pour découvrir ses fonds marins. Dans ce cas vous avez certainement vu, ou aperçu, les restes d'un de ces nombreux filets de pèche abandonnés. Leur nombre augmente d'année en année.

 

Ce qui est dramatique, c'est qu'ils continuent à pécher pendant des années … pour rien. Les photos de cette page ont été prises sur des lieux où les clubs amènent plonger les touristes de passage. Quels beaux souvenirs la Côte d'Azur leur offre!

 

 

Ces filets sont positionnés en général le long des tombants, les principales victimes sont les animaux de roches (rascasses, sars, homards, langoustes etc..)

 

 

Pourquoi les pécheurs ne signalent-ils pas ces disparitions avant qu'ils aient le temps de faire leur funèbre labeur? Est-il tellement plus rentable de les déclarer perdus que de payer un plongeur professionnel pour les remonter ? C'est leur futur pèche qu'ils détruisent en agissant de cette manière.

 

 

Pourquoi les clubs de plongée ne font aucun effort de ce coté là ? Cela ne coûte rien aux plongeurs de les décrocher.

 

Une législation de plus en plus farfelue les empêchant certainement de les remonter*, il faudrait au moins qu'ils signalent leur présence afin que des opérations de « nettoyage » puissent avoir lieu.

 

 

Des propositions ont été faites il y a plus d'un an par l'ONU (création de filets biodégradables, primes à ceux qui les signaleraient … etc.) mais hélas cela n'intéresse guère les politiques. Ces derniers étant plus préoccupés par des intérêts électoraux et financiers que par l'écosystème marin.

 

 

Prenons à ce titre l'exemple la rade de Villefranche que je connais bien (Cliquez sur le lien pour lire ce que j'en pensais déjà en Mai 2007): Sa biodiversité est non seulement menacée par ces pièges mortels mais aussi par la pression estivale (Bouées des 300 mètres qui labourent sans fin les posidonies, afflux des déchets de toutes sortes, mouillages des plaisanciers, usines à touristes flottantes qui, entre autre, saccagent le fond de la rade et détruisent le moindre affleurement rocheux…)

 

 

Elle était considérée par le passé comme l'une des plus belles baies du bassin Méditerranéen. Sa transformation inéluctable en port de plaisance lui a fait perdre depuis longtemps ce titre au profit de bien d'autres baies comme par exemple celle de Pylos (Baie de Navarin) en Grèce.

 

Baie de Navarin

 

* Attention: Remonter un filet peut s'avérer très dangereux et nécessite du matériel approprié.